Thu Sep 14, 2017 11:20AM
Irak: manifestation contre le référendum d'indépendance au Kurdistan à Diyala. ©IRNA
Irak: manifestation contre le référendum d'indépendance au Kurdistan à Diyala. ©IRNA

Des centaines d’habitants de la province frontalière Diyala, dans l’est de l’Irak, se sont rassemblés ce jeudi 14 septembre pour manifester leur opposition contre le référendum d’indépendance au Kurdistan irakien.

Parmi les manifestants qui scandaient des slogans contre la tenue de ce référendum figuraient des habitants de la ville de Jalawla, située à 70 km au nord-est de Baqouba, chef-lieu de la province de Diyala.

Le référendum du 25 septembre se déroulera non seulement dans les trois provinces qui constituent la zone autonome kurde, mais aussi dans les provinces frontalières de Ninive, Kirkouk et Diyala, actuellement sous contrôle des forces kurdes mais revendiquées par Bagdad. Pour l’Irak, le vote kurde dans ces zones est une atteinte à sa souveraineté.

Les habitants de la partie arabophone de Jalawla ont appelé au retour dans leur ville d’origine de centaines de familles arabes déplacées.

Cette manifestation a eu lieu deux jours après l’adoption par le Conseil du gouvernorat de Diyala d’un projet de loi contre la tenue du référendum d’indépendance au Kurdistan irakien, prévu le 25 septembre.

Les habitants kurdes de la ville frontalière de Mandali se sont rassemblés eux aussi au début de la semaine pour annoncer leur opposition au référendum sur l’indépendance du Kurdistan.

Ils ont abaissé le drapeau de la région autonome kurde pour le remplacer par le drapeau irakien.

Les mises en garde et les boycotts contre ce référendum se multiplient en Irak.

Les Turcomans d’Irak, un des principaux groupes ethniques du pays, ont également annoncé dans un communiqué qu’ils boycotteraient le référendum.