Wed Jun 21, 2017 3:43PM
Sergueï Choïgou, ministre de la Défense de la Russie. (Archives)
Sergueï Choïgou, ministre de la Défense de la Russie. (Archives)

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou fait état d’une montée des tensions aux frontières de l’ouest de la Russie, due aux agissements militaires de l’OTAN.

« La situation s’aggrave de plus en plus à cause de l’intensification des manœuvres militaires de l’OTAN dans cette région », a-t-il argué.

Un chasseur F-16 de l’OTAN s’est approché le mercredi 21 juin de l’avion du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou au-dessus de la Baltique, ont affirmé des journalistes russes présents à bord.

Sergueï Choïgou se rendait à Kaliningrad, enclave russe près de la mer Baltique, pour prendre part à une réunion du ministère de la Défense sur la « formation d’unités militaires dans le district ouest », selon le porte-parole de l’armée, Igor Konachenkov, cité par l’agence ITAR-TASS.

« La situation aux frontières occidentales de la Russie tend à s’aggraver. Cela est lié à la hausse des activités militaires des pays de l’OTAN en Europe de l’Est », a affirmé M. Choïgou, selon RIA Novosti.

L’Alliance atlantique a déployé quatre bataillons multinationaux en Pologne et dans les pays baltes, qui disent craindre une hypothétique attaque russe. Pour Moscou, le renforcement des forces de l’OTAN dans cette région traduit une volonté d’encercler la Russie. Moscou prévoit de son côté aussi un exercice militaire d’ampleur, sous le nom de Zapad, aux frontières des pays baltes dès septembre.

À l’heure actuelle, l’OTAN mène deux manœuvres militaires près des frontières russes. Plus de 10 000 militaires, 70 navires de guerre et environ 70 avions de chasse y prennent part.

Avec Belga