Wed Dec 7, 2016 4:42PM
Le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg (D) et le ministre ukrainien des Affaires étrangères (G), au siège de l’OTAN à Bruxelles, le 7 décembre 2016. ©AFP
Le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg (D) et le ministre ukrainien des Affaires étrangères (G), au siège de l’OTAN à Bruxelles, le 7 décembre 2016. ©AFP

Le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a déclaré qu’il était très important de maintenir les sanctions économiques imposées en 2014 par les États-Unis et l'Union européenne contre la Russie tant que cette dernière n’aurait pas accompli ses "devoirs" et tant que la situation à l’est de l’Ukraine resterait si dangereuse.

Au cours d’une rencontre, mercredi 7 décembre, avec les ministres des Affaires étrangères des 28 pays membres de l’OTAN, Stoltenberg a affirmé que la communauté internationale devrait maintenir la pression sur la Russie pour qu'elle respecte ses obligations.

En présence du ministre ukrainien des AE, Pavlo Klimkine, Stoltenberg s’est également dit déçu que les discussions récentes entre l’Allemagne, la France, la Russie et l’Ukraine aient donné peu de résultats. Il a souligné que la Russie aurait, selon lui, l'obligation de mettre fin au conflit. L’OTAN accuse Moscou de ne pas respecter les accords de Minsk.

L'Union européenne devra se prononcer d’ici peu sur la question des sanctions économiques antirusses.