Sun Aug 6, 2017 4:26PM
Le président Rohani a rencontré à Téhéran le président du Sénat espagnol, Pío García-Escudero, le 6 août 2016. ©IRNA
Le président Rohani a rencontré à Téhéran le président du Sénat espagnol, Pío García-Escudero, le 6 août 2016. ©IRNA

Hassan Rohani a déclaré lors d’une rencontre avec le président du Sénat espagnol que l’accord nucléaire avait créé la possibilité d’accroître les relations commerciales entre l’Iran et les pays européens amis, à l’instar de l’Espagne.

À cet égard, le président Rohani a rappelé que Téhéran et Madrid entretenaient des relations depuis des années et que différents secteurs tels que l’industrie, le transport, l’énergie et le tourisme intéressaient les deux pays.

Le président du Sénat espagnol, Pío García-Escudero, a lui à son tour déclaré en s’adressant au président Rohani : « La situation de référence de l’Iran dans la région est le fruit des politiques que vous avez vous-mêmes adoptées. »

Escudero a par ailleurs fait part à Rohani des salutations et des messages de félicitations du roi et du Premier ministre espagnols en ajoutant : « Les résultats des dernières élections en Iran attestent de votre travail et de vos politiques qui ont été efficaces et équitables lors de ces 4 années et c’est la raison pour laquelle le peuple iranien vous a réélu. »

Il a rappelé aussi : « Le brillant discours de son excellence prononcé à votre cérémonie d’investiture a détaillé non seulement ce que vous aviez fait durant ces 4 années, mais a posé aussi les lignes directrices de votre politique pour le futur. Soyez certains que nous, en Espagne et au sein de l’Union européenne, nous soutenons ces politiques et la coopération avec l’Iran parce que nous les considérerons comme bénéfiques pour la région. »

Escudero a ajouté : « L’Iran et l’Espagne sont deux pays dotés d’une histoire ancienne ayant en outre joué un rôle important dans l’émergence de la civilisation mondiale moderne. L’Iran et l’Espagne ont toujours été proches l’un de l’autre et ont toujours eu des liens profonds. »

Le président du Sénat espagnol a enfin conclu ainsi : « La mise en application effective de l’accord avec les 5+1 est devenue un moyen d’accroître les coopérations et nous devons en profiter. J’espère que notre rencontre d’aujourd’hui sera le début d’un mouvement d’extension des collaborations communes qui sera bénéfique aux deux pays. »